Alerte canicule: les gestes pour votre jardin!

24 juin 2019
Conseils

Alerte canicule: les gestes pour votre jardin!

Ca y est, alors que le printemps n’a pas été extraordinaire, l’été débute en force. MétéoSuisse annonce des températures qui avoisineront les 35 degrés ces prochains jours. Si nous commençons à connaître les gestes importants pour nous et nos proches lors des alertes canicules, il est pareillement essentiel de bien connaître les gestes capables d’aider à la survie de votre jardin.  

« En matière d’arrosage, il n’existe pas une seule règle, pas une seule manière de faire », explique d’emblée Etienne Pochon paysagiste, horticulteur et maître d’apprentissage chez Mise en Scène. « Tout dépendra de l’ensoleillement et de la nature du sol. Si celui-ci est plutôt argileux ou au contraire sabloneux il ne retiendra pas l’eau de la même manière. Le meilleur conseil que je puisse donner et de faire le tour de son jardin au moins une fois par jour. Si votre jardin existait déjà en 2003, essayez de vous rappeler les zones qui avaient particulièrement souffert. Une chose est sûre, le gazon, lui qui est souvent exposé en plein soleil, est souvent le premier à souffrir et risque de réagir très rapidement à ces périodes de fortes chaleurs. C’est ensuite aux jeunes plantes qu’il va falloir être particulièrement attentifs, elles dont le système racinaire est encore très peu développé et donc incapable d’aller puiser l’eau en profondeur.

 

Première astuce, éviter la « paresse toute naturelle » De façon générale, mieux vaut arroser une seule fois par jour, abondamment, plutôt que légèrement en plusieurs fois. « En effet, un arrosage en profondeur permet aux plantes d’acquérir le réflexe d’aller puiser l’eau au plus loin et de mieux s’enraciner et donc mieux résister à des périodes de sécheresse », explique Etienne Pochon. Car les plantes, elles-aussi, ont tendance à se laisser bercer par le murmure des oiseaux si l’eau leur tombe directement et fréquemment sur les pieds !

 

 

Arrosez tôt le matin ou tard le soir Pour éviter le choc thermique, préférez un arrosage tôt le matin ou tard le soir, pour éviter que les températures ne soient trop élevées. « Une fois encore, mettons-nous à leur place et imaginons notre réaction si un seau d’eau fraîche nous arrivait dessus, lorsque nous lézardons en plein soleil… ! », s’amuse à rappeler Etienne Pochon.  

Lors de fortes chaleurs observez votre gazon, arrosez matin et soir en cas de besoin. Une couleur verte chlorophylle et des feuilles plates vous indiqueront une bonne hydratation de votre gazon. A l’inverse, une couleur vert-bleu (le revers de la feuille) et la forme de sa feuille - recourbée en tube sur elle-même - vous indiqueront un sérieux manque d’eau.

Quelques signes qui ne mentent pas Idem pour les feuilles de bambous dont le stress hydrique est reconnaissable à la courbure de leurs feuilles qui se replient littéralement sur elles-mêmes pour limiter leur surface d’évapotranspiration. Même observation sur les arbres à grosses feuilles comme les lilas qui auront très vite tendance à se défraîchir en cas de déshydratation. 

Méfiez-vous en revanche des conifères qui ne laissent absolument rien transparaître : un pin sec continuera de montrer des aiguilles bien vertes avant de dépérir très rapidement. Pour les conifères la seule solution est de régulièrement mettre la main dans la terre afin de vérifier que celle-ci soit toujours humide. Mais veillez à ne surtout pas gorger un conifère d’eau car il ne le supportera pas.

Et pour terminer, évitez de détremper les feuillages qui risquent de souffrir des chocs thermiques. Une fois de plus, mettons-nous à leur place, passer de 35 degrés à 5 degrés d’un seul coup, nous stresserait pareillement ! De plus, les gouttes d’eau risqueraient de brûler le feuillage par effet de loupe. « Elles n’ont pas besoin d’être refroidies, mais uniquement hydratées. Pour être efficace, préférez vraiment un arrosage au pied de la plante », conclut Etienne Pochon.