Vous ne partirez pas en vacances cet été? "Vous voyagerez à coup sûr, vers des horizons encore plus lointains en profitant de votre jardin!"

28 avril 2020
Inspirations

Vous ne partirez pas en vacances cet été? "Vous voyagerez à coup sûr, vers des horizons encore plus lointains en profitant de votre jardin!"

« On peut faire le tour du monde, traverser les cinq continents et toutes les latitudes rien qu’en observant les plantes de son jardin », c’est l’avis de Fabien Caumont Architecte paysagiste chez Mise en Scène. « Les feuillages légers et changeants selon les saisons d'un érable du Japon ou d'un nandina de Chine vous emmèneront vers la délicatesse et les mystères de l'origine du soleil levant...

Des graminées légères sous un soleil de plomb vous feront parcourir le sol souple et poussiéreux de l’ouest américain. Alors que les buis, autre exemple, évoqueront le bruit des cigales et l'aridité du pourtour méditerranéen. Quant aux charmes, ils nous mettront en lien avec l'environnement naturel et familier de nos campagnes…

Pour peu que l’on connaisse ou que l’on apprenne un peu l’origine géographique des plantes, notre imagination n’a plus qu’à faire le reste !

Le jardin : une bulle hors du quotidien…

Penser aux vacances, c’est se souvenir d’odeurs, d’ambiances… L’ambiance c’est le vocabulaire premier des architectes paysagistes. « Pour moi l’ambiance naît de la connivence entre les plantes et les matériaux », ajoute Fabien Caumont. « Si je pense à un jardin méditerranéen, je vois des myrtes, des oliviers, des formes simples, peut-être même décousues, parsemées de vieilles pierres… Une fois la couleur et le thème trouvés, il suffit d’imaginer, et de voyager autour… Cela peut se faire par le choix particulier de céramiques, de pots, de mobiliers évocateurs... ».

Un conseil pour les confinés de cet été ?

Tout dépend de votre souhait immédiat et de votre style de vie. Peut-être faut-il dans un premier temps privilégier les abords de votre lieu de vie. Et ne pas hésiter à placer un banc, un beau mobilier d’extérieur pour retrouver le bonheur du lâcher prise, du temps suspendu que l’on aime tant en vacances... Un moment de grâce aussi pour prendre conscience, encore plus, de la beauté et l'inventivité de l’environnement proche qui nous entoure.

Plus qu'à choisir votre destination

« On peut ainsi et tout pareillement faire prendre la direction que l’on veut à un jardin, avec son thème, sa couleur… On peut en modifier certaines lignes, parfois plus géométriques ou au contraire, plus douces et toutes en courbes. Il est aussi possible de prolonger et accompagner le paysage environnant ou encore de se laisser influencer par ses envies ou humeurs personnelles. Le champ des possibles est infini... L'essentiel étant de créer des ambiances marquées et propres à elles-mêmes », tel est l’avis de Fabien Caumont, architecte paysagiste à Mise en Scène.. Profitons donc des circonstances et du temps à disposition pour observer la nature et s’en inspirer !