Chantier: faire du jardin de vos rêves une réalité

13 novembre 2020
Conseils

Chantier: faire du jardin de vos rêves une réalité

Après avoir imaginé et dessiné le jardin correspondant aux envies des propriétaires, vient le moment de le réaliser sur le terrain. En quoi est-ce utile de confier ces travaux à une équipe de création de Mise en Scène ? 

S’il est bien sûr possible de ne demander à Mise en Scène que les plans du projet, les travaux eux-mêmes étant alors réalisés par une autre entreprise, il peut être judicieux de faire aussi appel à une équipe de création de notre société qui saura encore mieux traduire vos rêves en réalité. Car entre le dessin et la réalité du terrain, les occasions sont nombreuses de risquer perdre en précision, intention, souci du détail et donc en beauté… 

« Lorsque nous prenons connaissance pour la première fois du plan d’un jardin que nous réalisons, notre rôle est de bien comprendre l’exact esprit et intention du projet. Il nous faut répondre aussi et au plus près aux nombreuses questions du client », explique Grégoire Setien, chef d’équipe chez Mise en Scène. 

 

 

Retrouver, dans l’espace, les intentions du projet

« Cette relation avec la clientèle est fondamentale car nous sommes inégaux en capacité de représentation des plans en trois dimensions. Les volumes de certains massifs de plantations sont des éléments tout simplement invisibles sur un dessin ; tout comme les dénivelés ou les perspectives. Cela montre à quel point il peut y avoir une interprétation plus ou moins large d’un plan en deux dimensions. A quoi s’ajoute que chacun a son propre imaginaire ; nous devons d’ailleurs nous-mêmes nous garder de trop interpréter pour rester au plus près de ce qui a été dessiné et qui est attendu», ajoute le chef d’équipe. 

Constamment ajuster le projet

Il n’est pas rare que le dessin lui-même soit légèrement retravaillé au fur et à mesure de l’avancement du chantier. Ce sont souvent ces légers ajustements qui permettront au jardin jardin de gagner encore davantage en beauté. « Il peut arriver que le dessin évolue en cours de route, à la demande du client ou après le passage du dessinateur concepteur. Au fur et à mesure, les visions évoluent, certains choix sont remis en question… », explique Grégoire Setien. Les équipes de création sont d’autant plus disposées à aller plus loin, que le bureau d’étude, lui aussi, est prêt à accueillir des nouveautés. Un monde de tous les possibles qui stimule chacun : créateurs, exécuteurs ou clients. 

Observer et découvrir pendant le chantier

« Nous sommes toujours prêts à rêver et à faire plus. Rien n’est jamais inscrit dans le marbre. Il nous arrive de passer plusieurs semaines ou plusieurs mois sur un même chantier. Nous observons alors le rôle majeur des saisons. Une percée soudain qui se découvre à l’automne sur un massif montagneux ne peut pas être ignorée et devra être intégrée d’une façon ou d’une autre… Ces heures passées dans les jardins nous permettent aussi une fine observation de l’ensoleillement. Cela nous amènera certainement à revoir les plans de plantations en fonction de la lumière, trop ou pas assez présente, par exemple », ajoute le chef d’équipe. 

Répondre, discuter et rassurer 

Reste qu’un chantier est toujours particulièrement éprouvant pour un client qui voit soudain son terrain creusé de toutes parts. Alors que la relation de confiance avec le bureau d’étude vient à peine d’être créée, il faut à nouveau s’assurer que les équipes du terrain auront, elles aussi, bien compris ses envies. « Pour cette étape cruciale qu’est le chantier, il faut beaucoup répondre, discuter et rassurer. Les premiers jours sont les plus difficiles car ce sont les plus ingrats. Viennent ensuite les premiers mouvements de terrain et les nombreuses discussions autour de leur découverte ; et plus tard la participation à la réjouissance, la fête autour d’un nouvel espace à vivre !