Conseils jardin pour ce mois de juin

18 juin 2019
Conseils

Conseils jardin pour ce mois de juin

Quelques conseils de notre paysagiste et horticulteur Etienne Pochon pour cette fin de printemps. 

Arrosage On ne le répétera jamais assez, pensez à arroser régulièrement vos plantations. Même si vous avez le sentiment que l’eau n’a pas manqué ce printemps, les orages ne permettent pas à l’eau d’avoir le temps de réellement entrer dans les sols. Au contraire, celle-ci a tendance à ruisseler. D’où l’importance de toujours bien arroser au pied de chaque plante car c’est à présent, que vos plantes se préparent pour les floraisons estivales. Il est temps donc de leur donner l’énergie nécessaire que ce soit par l’arrosage ou par l’engrais. 

Engrais Si ce n’est pas encore fait, pensez à nourrir d’engrais l’entier de votre jardin. Privilégiez le fumier composté et des granulés bios car ils sont moins forts et moins polluants pour les sols qui devront les absorber sans risquer d’être asphyxiés. 

 

 

Pucerons

Ne vous inquiétez pas si vous voyez des quantités de pucerons sur vos plantations ; chaque année ils refont religieusement leur apparition au moment où les températures deviennent clémentes et que l’humidité est plus importante. Inutile d’asperger l’entier de votre jardin, certaines plantes les supportent mieux que d’autres. Quelques variétés de rosiers et érables japonais, par exemple, les supporteront moins bien avec un risque de déformations sur les jeunes pousses attaquées. Le puceron est un piqueur-suceur, il pique la sève – soit l’énergie dont a besoin la plante – sur les jeunes pousses et de fait les déforment. Idem pour la cochenille. Pour y remédier, quantité de produits existent dans le commerce. Si vous souhaitez une solution plus légère pour l’environnement, privilégiez le purin d’ortie ou le savon noir à diffuser en spray directement sur les insectes. Vous pouvez aussi, avec de la patience, les écraser directement à la main. 

Tempête

Après les orages de ces derniers jours, il est plus que jamais recommandé de sortir observer votre jardin. Si des branches ont été cassées, il vaut la peine de les couper proprement au départ du rameau afin de redéfinir clairement la charpente de l’arbre ou de l’arbuste et ainsi éviter des petits bouts de branches qui risquent, de toute manière, de sécher. 

Tailles printanières

Si ce n’est pas déjà fait, il est temps de tailler vos arbustes ayant fleuri au printemps, comme le forsythia par exemple afin de favoriser leur floraison au printemps prochain. Il est temps aussi d’observer vos massifs afin de les désherber au besoin pour permettre aux plantes que vous privilégiez de se développer correctement. Au printemps, il est temps encore d’observer la manière dont vos plantations interagissent les unes avec les autres. Si une azalée commence à se développer au point de toucher l’érable planté initialement au-dessus d’elle, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez décider de les laisser ainsi s’entremêler de façon très naturelle ou bien plutôt décider de rabattre la première afin de mettre en valeur votre érable. A vous, par ces gestes, de décider du tableau que vous verrez cet été. Être pareillement attentif à votre jardin, vous permettra de réaliser l’effet qu’aura chacun de vos gestes sur l’ensemble de vos plantations. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à cette création permanente ! Si vous le souhaitez, nos équipes d’entretien se tiennent à votre disposition pour vous accompagner.