Eloge des gueules cassées...

19 mars 2018
Inspirations

Eloge des gueules cassées...

Pourquoi dans une foule un visage, un regard, soudain vous accroche-t-il ? Parce qu’il ne ressemble pas à ce qui l’entoure. Parce que sans que l’on comprenne immédiatement pourquoi, le fait est qu’il nous interpelle, qu’il raconte autre chose. Il en émane du mystère, du charme qui intrigue et donne envie d’en savoir davantage... 

Il en va pareil pour certains arbres… Alors qu’autour d’eux il n’y a rien que des plantes parfaites, aux formes tellement symétriques qu’elles en sont presque banales, soudain, devant vous, une plante surgit, hors normes et qui vous saisit, comme si vous aviez rendez-vous depuis longtemps …

Pourquoi donc certains arbres tordus ou au tronc incliné ou cassé et dont on voit parfois que certaines branches ont poussé en sens opposé pour retrouver un peu d’équilibre, déclenchent-ils en nous pareille émotion? Sûrement par leur étrangeté et le fait qu’ils ne ressemblent à rien de connu.

 

Soit un effet de rareté esthétique qui bien sûr attire...

Mais comme toutes les grandes séductions celle-là est encore plus complexe en raison des suppositions qui aussitôt se bousculent. Est-ce une tornade qui un jour a décapité cette grande plante ou est-ce la foudre qui en a incendié une partie de la charpente? Le mystère est entier mais quelle que soit la catastrophe qui en est la cause, le fait est que l’arbre meurtri a voulu survivre et qu’il a gagné; il en est même devenu, au sens premier extraordinaire, unique et encore plus beau. 

Et pour l’homme qui regarde, le message de résilience est subtil, l’émotion immédiate:
la nature ici lui parle et ce qu’il entend résonne au plus profond de lui.
Car l’homme, lui aussi, est appelé, tout au long de sa vie, à résister, à se battre pour survivre…

 

Comment donc inviter dans nos vies et nos jardins des présences aussi singulières? La transplantation n’est pas toujours possible et la grande majorité des pépiniéristes ne sont préoccupées de produire que des arbres standardisés aux charpentes et branchages les plus réguliers possibles. Des plantes sans problèmes et qui n’en poseront aucun à une clientèle qui, faute d’être informée, ne sait pas ce qu’elle rate. Pire encore: quand une plante n’entre pas dans certains canons de beauté, elle est impitoyablement éliminée.

Mais certains passionnés, au contraire, traquent et repèrent entre mille cette jeune plante déséquilibrée qu’il vont pouvoir, avec beaucoup d’intelligence et de technique de taille, sculpter en lui permettant de vivre parfaitement avec sa différence authentique, totalement assumée et même magnifiée.

 

Nous avons le privilège de connaître certains de ces pépiniéristes qui, souvent par lignée familiale, cultivent de telles plantes dont nous savons que, bien placées dans un beau jardin, elles y apporteront, par contraste, un supplément d’âme, un vrai choc visuel et émotionnel. 

 

Depuis peu, ce sont ces arbres singuliers, marqués par la vie qui séjournent dans notre pépinière de Yens. Attendant le coup de foudre cette fois-ci sentimental que vous aurez pour eux et que vous choisirez pour «habiter» votre jardin.