La terrasse qui empêchait de voir

Le plus beau cadeau…

On croit connaître son jardin, mais on ne sait parfois plus bien le regarder. En le fixant mentalement dans son état actuel, on n’arrive plus à imaginer ce qui pourrait y être changé pour le rendre encore plus extraordinaire. Comme ici où les propriétaires sentaient que quelque chose n’allait pas mais sans savoir quoi. D’abord réticents devant qui prétendait implicitement en savoir plus qu’eux qui étaient là depuis plus longtemps, les propriétaires ont fini par nous faire le plus beau cadeau qui soit: leur confiance.

Noyer la piscine

Premier objectif: la piscine ronde inscrite dans un talus et dont les bords s’avançaient en saillie agressive. Nous l’avons intégrée et comme fait disparaître en la noyant dans un grand deck en mélèze dont les formes très douces vont se perdre dans un talus perpendiculaire, les différences de niveaux étant partout absorbées par de longues et larges marches du même bois.

Accepter d’épurer

Sensibles à notre démarche, les propriétaires ont accepté de débarrasser leur grande terrasse en belle pierre calcaire de quantité de poteries ou d’objets individuellement intéressants mais qui empêchaient de voir le reste du jardin et le dévalorisaient. Ainsi en va-t-il de certains endroits très bombardés d’informations disparates: on y devine souvent le désarroi de n’avoir pas réussi à trouver un sens, une harmonie.

On croit connaître son jardin, mais on ne sait parfois plus bien le regarder. En le fixant mentalement dans son état actuel, on n’arrive plus à imaginer ce qui pourrait y être changé pour le rendre encore plus extraordinaire . Comme ici sur la Côte vaudoise où les propriétaires sentaient que quelque chose n’allait pas mais sans pouvoir dire exactement quoi. Et lorsque nous sommes arrivés, ils avaient déjà beaucoup travaillé avec deux professionnels successifs, à modifier leur grande terrasse devant la maison. Malgré quoi leur sentiment demeurait qu’il fallait continuer à essayer de lui donner plus de charme. Notre impression était que c’était, au contraire, aux abords de cette terrasse et au restant du jardin qu’il fallait commencer à s’attaquer en corrigeant certaines erreurs et en exploitant au mieux toutes ses potentialités. D’abord réticents devant qui prétendait implicitement en savoir plus qu’eux qui étaient là depuis plus longtemps, les propriétaires ont fini par nous faire le plus beau cadeau qui soit: leur confiance.

Noyer la piscine

Premier objectif: la piscine ronde inscrite dans un talus et dont les bords s’avançaient en saillie aggressive. Nous l’avons intégrée et comme fait disparaître en la noyant dans un grand deck en mélèze dont les formes très douces vont se perdre dans un talus perpendiculaire, les différences de niveaux étant partout absorbées par de longues et larges marches du même bois.

Appentis multi-fonctions

Deuxième objectif: l’entrée de la propriété qui se faisait uniquement par le couvert à voiture. L’idée est venue d’une arche flanquée d’une petite construction faite de bois et d’acier et à triple fonction. Cette construction dessinée par Mise en scène, réalisée et prémontée dans nos ateliers, abrite d’abord un garage à vélos, accessible depuis la route et pourvu d’une porte coulissante dont l’ouverture ne gêne pas le trafic du voisinage. De l’autre côté, ouvrant sur le jardin, un autre petit local abrite les outils et le bois du barbecue voisin tandis qu’une douche amazonienne prend appui en façade. De la pomme de douche aux poignées de portes, tout a été fait dans le même acier rouillé que nos bassines et autres éléments de décoration installés par nous à l’entrée voitures et qui à travers d’autres parties du jardin étant à traiter dans les années à venir, devraient donner à l’ensemble une unité de ton et de ligne propre à tous les jardins réussis.

Accepter d’épurer

Sensibles à cette démarche, les propriétaires ont déjà débarrassé leur grande terrasse en belle pierre calcaire de quantité de poteries ou d’objets individuellement intéressants mais qui empêchaient de voir le reste du jardin et le dévalorisaient. Ainsi en va-t-il de certains endroits très bombardés d’informations trop disparates: on y devine souvent le désarroi et le dépit de n’avoir pas réussi à trouver un sens ou une harmonie. Et dans les jardins aussi, la simplification, l’épurement sont un subtil moyen d’inviter à regarder mieux et plus loin..
 

Lieu Féchy

Surface 1421 m2

Année 2013