Le jardin où les beautés se croisent et se saluent

La maison vigneronne, inscrite dans la pente au-dessus du lac, vient d’être rénovée et, avec elle, ses extérieurs, également anoblis par de nouveaux matériaux. Mais l’important de ce jardin, lui aussi en escaliers et parchets, est aussi l’envie, le goût qu’il donne de l’ailleurs… qui peut être une simple terrasse, un peu à l’écart et nichée dans la verdure. 

Les quelques marches qui  mènent au jardin sont l’invitation au déplacement, au voyage ; d’une autre teinte que la terrasse elle-même, elles attirent inconsciemment le regard. La perfection de leurs lignes droites révèle et souligne celle, plus romantique, des belles courbes du dallage…

 

Rien ici n’est contradictoire: plusieurs beautés se côtoient, se valorisent. Comme l’acier rouillé qui semble là depuis toujours … ou ces roches naturelles, comme roulées par un torrent et qui sont la part de sauvagerie ou d’inattendu… 

Lieu Ouest lausannois

Année 2018