Le jardin où observer n'est pas perdre son temps...

Le parti pris a été, ici, d’accompagner, comme par jeu, les lignes très tendues et découpées de l’architecture. Ainsi les terrasses, le mobilier, les chemins de circulation ont-ils tous des lignes droites et très modernes. 

L’avantage étonnant d’une telle rigueur est qu’elle met en valeur, par effet de contraste, le graphisme étrange ou surprenant de certaines plantes, comme cet érable presque clownesque, derrière ces deux statues.

Pas besoin ici de trancher ou chercher ce qui est le plus extraordinaire entre l’élégance et la pureté des lignes ou la folie et la liberté de la nature. L’important est ici qu’elles se rencontrent et se complètent totalement..… 

Les deux personnages très posés semblent apprécier immensément ce moment et ce spectacle. Comme si, simplement observer la vie, n’était pas forcément perdre son temps…

Lieu Lausanne

Surface 560 m2

Année 2018