Mise en Scène Architecture paysagère
Bureau d’étude – Atelier – Boutique
Chemin de la Teinture 2 CH – 1169 Yens Téléphone Mail
Showroom Vaud Rue Louis-de-Savoie 23 1110 Morges Téléphone
Showroom Valais Rue Centrale 37 3963 Crans-Montana Téléphone

Bonne résolution : privilégier des plantes indigènes !

Un jardin, un secret

Bonne résolution : privilégier des plantes indigènes !

Un jardin, un secret

A l’aube de cette nouvelle année, l’équipe de Mise en Scène vous propose quelques bonnes résolutions.

Deuxième vœu : privilégier des plantes indigènes !

« Il est intéressant de choisir des plantes indigènes pour nos jardins et les espaces verts communaux à plus d’un titre », explique d’emblée le pépiniériste Georges Baudat. « Le fait qu’elles soient adaptées à notre climat leur permet de résister aux maladies de nos régions ; elles nécessitent ainsi aucun traitement. Un argument de taille pour ceux qui sont attentifs à recréer chez eux un écosystème naturel ». Pour répondre à la demande de plus en plus importante des services verts des communes et des particuliers, Georges Baudat a même eu l’idée de créer un jardin de 600 m2 de plantes indigènes, ouvert au public au sein de la pépinière Baudat, située à Vernand-sur-Lausanne. « Il était pour important pour nous d’y montrer que les plantes suisses n’ont pas à rougir de la concurrence et qu’elles peuvent aussi être taillées et entretenues de manière créative et très imaginatives ».

Faune intéressée et développements plus rapides
« La faune aussi, profite de ces plantes car elles produisent des fruits que les oiseaux et les insectes reconnaissent. Les abeilles ainsi se portent bien mieux dans un environnement adapté. Ce sont des plantes aussi qui se développeront plus rapidement car le PH de la terre leur convient parfaitement. »

Charmilles en bonzaïs, saules en cabanes

Les indigènes sont aussi très faciles à tailler et autorisent ainsi beaucoup de créativité. Des charmilles par exemple peuvent même être formées comme des bonzaïs et en nuage. Les saules aussi sont très flexibles et peuvent autant faire office de cabanes que de barrières végétales, plus ou moins transparentes. Les ifs et les pins également ; preuve en est, le labyrinthe de ce jardin d’inspiration où il est plaisant de se promener en admirant de nombreuses variétés. J’ai un coup de cœur particulier pour les cornouillers, dont il existe beaucoup de variétés », explique Georges Baudat. Du côté des vivaces, ce sont les orpins, les géraniums vivaces et rudbeckias, les ails et les hostas qu’il affectionne.

Les plantes indigènes résistent mieux à notre climat, mais c’est en train de changer…

« S’il est aussi intéressant de privilégier des plantes indigènes parce qu’elles nécessitent peu d’arrosage, force est de constater qu’avec le réchauffement climatique, ce n’est plus toujours vrai », observe Georges Baudat. « Les hêtres ou les sapins blancs, souffrent de plus en plus en raison de leur enracinement relativement peu profond. Un tournus va nécessairement se faire, c’est pourquoi nous étudions certaines espèces qui viennent du sud, comme le micocoulier de Provence, le noisetier de Bysance, le Pin de Corse, le sapin de Douglas ou encore le chêne de Hongrie, pour observer leurs comportements sous nos latitudes ».

Corridors de diversité entre voisins ? Une proposition de Mise en scène…

Chez Mise en Scène les plantations indigènes font bien entendu partie intégrante du paysage. « Même si bien sûr la plantation dans un jardin doit rester un plaisir des yeux et des sens », explique Fabien Caumont, architecte paysagiste chez Mise en Scène : « Pourquoi s’interdire de planter un magnifique amélanchier, des lavandes ou même des oliviers si ceux-là évoquent pour vous des souvenirs de vacances, d’instants précieux. Mais il peut être en même temps intéressant, par exemple à la périphérie de votre jardin, d’imaginer des plantations indigènes pouvant être utiles à votre jardin autant qu’à celui du voisin. On peut même imaginer avec lui des sortes de corridors verts, favorisant la biodiversité et qui traverseraient les parcelles pour le plaisir et la sauvegarde des insectes, oiseaux et petits animaux… ».

Conseils / Blog

Inspirations

Primordiale végétation !

« Aujourd’hui, trop souvent, certains professionnels négligent les grands et beaux végétaux dans les jardins qu’ils traitent. A nous pourtant, architectes paysagistes, de sensibiliser certains propriétaires à leur intérêt d’investir dans de très belles plantes aux pouvoirs exceptionnels ». lire

Inspirations

S’il te plaît, dessine-moi un jardin…

Mise en Scène expose son art des jardins dans sa galerie d’Art à Morges jusqu’à la fin de l’été. A découvrir dès maintenant. lire

Les cookies c’est délicieux !