Mise en Scène Architecture paysagère
Bureau d’étude – Atelier – Boutique
Chemin de la Teinture 2 CH – 1169 Yens Téléphone Mail
Showroom Vaud Rue Louis-de-Savoie 23 1110 Morges Téléphone
Showroom Valais Rue Centrale 37 3963 Crans-Montana Téléphone

Plantations : prenons soin de la qualité de nos sols…

Conseils

Plantations : prenons soin de la qualité de nos sols…

Conseils

Le nourrir naturellement
« La période hivernale que nous vivons actuellement est idéale pour planter ; d’où l’opportunité de rappeler quelques gestes que nous pouvons faire chez nous pour la bonne santé de nos sols.

Ne surtout pas tasser !

S’il s’agit par exemple de créer un massif ou une plate-bande, une fois la première couche de gazon dégrappée et mise au compost pour éviter la prolifération des mauvaises herbes au détriment de la plante mise en pleine terre, il est nécessaire de bien bêcher en profondeur. Afin que la terre soit meuble et que les racines puissent comme l’eau partir facilement en profondeur, il est alors précieux de mélanger la terre végétale avec un compost fait maison. Le fumier de cheval est particulièrement bénéfique. Si la terre de votre jardin a tendance à être lourde, argileuse, vous pouvez la mélanger avec un peu de sable. L’idée est d’obtenir une terre franche pas trop argileuse et surtout remplie d’éléments organiques. D’où l’intérêt de l’amender généreusement de copeaux, de compost de feuilles Rien de tel que la biomasse pour nourrir généreusement les sols » explique Fabien Caumont, architecte jardinier chez Mise en Scène..

Une fois la plante à sa place, ne tassez pas trop la terre autour, au risque sinon de tuer toute la vie bactérienne. « C’est bien ce qui se produit dans les champs que nous voyons de plus en plus souvent saturés et inondés. Le passage de tracteurs lourds les a tellement tassés qu’ils perdent en porosité. Pensons toujours à favoriser la vie présente dans le sol qui ne peut subsister que si on lui en laisse la possibilité. Nos équipes de réalisations sont toujours les premières à être attentives aux zones sur lesquelles elles devront « rouler », explique Fabien Caumont.

Champignons et bactéries sont de précieux jardiniers

Les bactéries sont minéralisatrices à l’opposé des champignons qui sont plutôt humidificateurs. Les bactéries au printemps vont attaquer cet humus et libérer du nitrate, du phosphate, du sulfate qui vont être enfouis par l’eau de pluie, traverser la couche d’humus et être récupérés par les racines horizontales des arbres et repartir dans le feuillage.

Brouette de neige !

« L’azote est aussi important pour les plantes que la Vitamine D pour l’homme. La nature est bien faite : c’est en hiver que les sols se gorgent d’azote, à l’aide de la neige notamment qui en contient beaucoup ; pour qu’au premier rayon de soleil la végétation puisse démarrer de manière spectaculaire. D’ailleurs, pour la petite histoire, les maraîchers parisiens, à l’époque, rentraient des brouettes de neige dès que celle-ci tombait sur la ville, à l’intérieur des serres pour engraisser leurs cultures », explique Fabien Caumont. Aujourd’hui, la mode est aux légumineuses que l’on plante à l’automne dans les potagers notamment ; elles retiennent et accumulent naturellement l’azote sur leurs racines, en y créant des nodosités ou petites billes devenant autant de réserves où ces plantes– et même d’autres aussi par suite – pourront puiser, sans que l’élément nourricier soit lessivé et emporté par les pluies.

Les sols, un enjeu de société

Claude Bourguignon, le célèbre spécialiste de la microbiologie des sols, a donné une table ronde en 2017 à l’Université de Lausanne.
A découvrir ici !

Il expliquait alors que l’air et l’eau, une fois que l’on arrête de les polluer, redeviennent propres « L’homme ne sait pas les détruire, bien qu’il s’y attèle avec énergie. En revanche, les sols peuvent être détruits définitivement dès l’instant où l’argile et l’humus qui le composent se séparent et partent dans les rivières, les lacs puis les mers ».

A échelle de la planète, l’avenir des sols fertiles est devenu un enjeu important autant agricole que sociétal. Un terrain capable d’absorber les pluies évite leur ruissellement et les crues ou éboulements catastrophiques, en raison d’événements climatiques violents et de plus en plus fréquents.

Conseils / Blog

Inspirations

S’il te plaît, dessine-moi un jardin…

Mise en Scène expose son art des jardins dans sa galerie d’Art à Morges jusqu’à la fin de l’été. A découvrir dès maintenant. lire

Un jardin, un secret

Un jardin terrasse pour varier les plaisirs

Une parcelle en pente aurait vite tendance à inquiéter certains propriétaires. Or, lorsque celle-ci est retravaillée en différentes terrasses, le jardin en devient très plaisant. Vous découvrirez sur cette vidéo que les murs de soutènement peuvent même devenir de très beaux décors d’arrière-plan à des fleurs qui se font actrices. lire

Les cookies c’est délicieux !