Mise en Scène Architecture paysagère
Bureau d’étude – Atelier – Boutique
Chemin de la Teinture 2 CH – 1169 Yens Téléphone Mail
Showroom Vaud Rue Louis-de-Savoie 23 1110 Morges Téléphone
Showroom Valais Rue Centrale 37 3963 Crans-Montana Téléphone

Au top départ : l’entretien du gazon !

Conseils

Au top départ : l’entretien du gazon !

Conseils

L’entretien de votre gazon démarre au mois d’avril, juste avant sa phase de croissance la plus importante qui a lieu entre mai et juin.
Préparez-vous pour ces soins marquant le top départ de la belle saison dans votre jardin ! Nos équipes d’entretien se tiennent à votre disposition pour vous accompagner durant cette phase cruciale.

Le gazon commence à pousser lorsque la température de la nuit ne descend plus en dessous de 7 degrés. Juste avant cette période, quelques gestes d’entretien sont essentiels.

Scarifier pour éviter l’asphyxie

Un des gestes essentiels à la bonne santé de tout gazon est la scarification ; elle vise à enlever la couche d’herbe coupée qui s’est amassée au fil des nombreuses tontes. En effet, au fil des mois, ces très petites accumulations forment une sorte de feutre au pied des brins d’herbe ; ce qui finit par les étouffer. Résultat : l’eau ne s’infiltre plus correctement dans le sol, les micro-organismes faisant vivre la terre ne peuvent plus respirer et finissent pas disparaître ; votre gazon perd en vitalité. Tous les ans, au printemps, cette scarification permet d’oxygéner votre gazon en le débarrassant des restes d’herbe et des mousses aussi ; ses racines peuvent à nouveau se développer et recevoir les nutriments nécessaires à son développement. Ce geste permet d’assurer sa résistance durant toute l’année à venir.

Engrais coup de fouet et nouvelles graines

Une fois aéré, profitez-en pour lui offrir les nutriments nécessaires à son bon développement.
Au printemps, préférez un engrais de départ, véritable coup de fouet énergétique pour la période de pousse la plus importante à venir, à savoir mail et juin. Ces engrais de printemps ont la particularité d’être rapidement assimilés par les racines ; ce qui répondra à un besoin particulier. En effet, à cette époque, votre gazon poussera de plusieurs centimètres par mois et devra être coupé toutes les semaines. Les engrais d’été pour le gazon ont, eux, la particularité de se dégrader plus lentement ; ce qui leur évite d’être lessivés à la première pluie et de contaminer l’eau de ruissellement. En hiver, certaines marques proposent mêmes des produits pour éviter la pourriture.

Nouvelles graines en complément

Profitez aussi de cette scarification pour semer à la volée de nouvelles graines pour le densifier. Vous trouverez facilement des mélanges pour « sur-semis » ou pour « régénération ».

L’avantage du robot tondeuse

Si votre gazon est coupé très régulièrement, les morceaux d’herbe seront moins longs et se décomposeront plus facilement. Il est ainsi inutile, voire même mauvais, d’ajouter un engrais azoté : l’herbe en contenant elle-même beaucoup, cela suffira à lui apporter les nutriments nécessaires à sa bonne croissance.
C’est aussi en avril que vous pouvez bêcher les bordures pour définir les massifs.

Les avantages du gazon fleuri

De manière générale, il est toujours nécessaire de privilégier des produits naturels autant pour les traitements que pour les engrais. Mais il est possible d’en faire davantage. Les engrais biologiques que l’on pourrait espérer moins nocifs, doivent en réalité être employés en plus grandes quantités et mettront donc plus de temps à être lessivés, ou « digérés » par les sols. Un éco-geste important pour nos jardins serait, dès leurs créations, de privilégier la plantation de gazons fleuris qui ont plusieurs avantages. Leur croissance étant plus lente, ils ne nécessitent d’être tondus qu’une seule fois par mois, au plus fort de de l’été ; au lieu de toutes les semaines pour un gazon classique. Les prairies fleuries et les gazons fleuris ne nécessitent, purement et simplement, aucun traitement et aucun engrais à l’inverse des gazons classiques. A quoi s’ajoute l’intérêt de la présence et de la variété des fleurs qui raviront les abeilles – qui en ont bien besoin – et nombreux autres insectes, oiseaux et petits animaux.

Doucement avec l’arrosage !

Il est absolument inutile d’arroser votre gazon au printemps avant qu’il ne se mette à pousser. En théorie, les quantités d’eau qui devraient tomber chaque semaine en Suisse devraient suffire. Sachez cependant qu’un gazon est gourmand et qu’il nécessite autour de 25 litres d’eau par mètre carré et par semaine.
Bien moins gourmand, le gazon fleuri de 15 cm de haut, ou une prairie, ne souffriront pas de la sécheresse en se servant de la rosée matinale pour traverser l’été, sans apport d’eau supplémentaire…

Conseils / Blog

Un jardin, un secret

Nous recrutons !

Vous cherchez du changement professionnel avant les fêtes ? …… Nous souhaitons renforcer nos équipes ! lire

Inspirations

La plante du mois d’octobre : le charme, un arbre qui n’en manque pas !

Chaque mois, l’équipe de Mise en Scène vous fait découvrir une plante qui lui tient à cœur. A l’heure où les floraisons se font moins nombreuses, l’occasion est venue de parler du charme qui use de ses atours dans nos jardins durant toute l’année. lire

Les cookies c’est délicieux !